Logo Swing Romane Académie Accueil

SWING ROMANE ACADEMIE

Ecole des musiques Actuelles

Professeurs de guitare jazz / bebop

SERGE MERLAUD

MON PARCOURS

Serge Merlaud a étudié la guitare jazz avec Jean-Marie Pallen, et en parallèle, la guitare classique au conservatoire du 11è arrondissement de Paris avec Marie Soliès.

Son parcours est jalonné de nombreuses rencontres et collaborations : le saxophoniste Sylvain Boeuf, le guitariste N’Guyen Le, l’harmoniciste Olivier Ker-Ourio, Carine Bonnefoy, Sara Lazarus, Edouard Ferlet, Alain Jean-Marie, Olivier Hutman, Eric Seva, Michel Perez, Gilles Naturel, Jean-Marc Jaffet, Marc Thomas, Roger Letson, Tierney Sutton.

Sur le plan de la pédagogie il a participé à de nombreux stages et enseigné durant plusieurs années en tant qu’intervenant au Centre des Musiques Didier Lockwood.

DISCOGRAPHIE

« Funky Tchoupa Tchoups » avec le Pierre-Louis Cas Quartet, AP, 1997.
« Transcriptions » et « Valse caprice » Quartet de guitares de Frédéric Sylvestre, 1998.
« Plume » avec le trio d’Edouard Bineau, 1999.
« Paris Rio » avec le saxophoniste Idriss Boudrioua, Sonopress, Brésil, 2002.
« Invitations » avec le groupe vocal Cordes Sensibles, Nota Béné productions, 2003, distribué par Musicast.
« Constellation » Cordes Sensibles, 2006.
« Happy Little Sunbeam » avec le quartet de Jean Eteve, AP, 1997.
« Tenders echoes » avec Anne-Lys Quartet, 2008.
« Love as it is » Isabelle Carpentier 4tet, 2006.
« Pose des mots » Louvette 5tet, 2008.
« Betty bop » avec Tullia Morand 5tet, 2009.
« Histoires 2 » duo avec Jean-Pierre Rebillard (contrebasse), 2009.
« West Vancouver » Pascal Gaubert 4tet, 2009.
« After blue » participation au cd de Tierney Sutton sur Joni Mitchel.l
« You stole my heart » Roger Letson.
« Jour après jour » avec Yves Nahon. 2013
« Bear on a tightrope » avec Jean-Pierre Rebillard et Claude Brau.
« Paris session » avec Tierney Sutton.

PIERRE MANETTI

Fils cadet de Romane et frère de Richard Manetti, le jeune Pierre sait de qui tenir lorsqu'il s'agit de croiser une six cordes !

A dix-neuf ans, Pierre est impressionnant de virtuosité déjà. Sa présence à l’occasion du Concours 2009 du Festival des Puces de Saint-Ouen en trio, avec une excellente pianiste-chanteuse et une guitare rythmique, lui font remporter naturellement le Prix Spécial 2009 de ce concours Jeune Talent.

Son éclectisme l'oriente déjà vers de nouvelles voies musicales, vers un jazz plus expérimental, plus bebop parfois, mais toujours dans la qualité. Son père Romane n'en revient pas de voir à quelle vitesse (de médiator et de réaction) le petit dernier progresse ! Pierre a déjà de nombreuses salles ou festivals à son actif : le New Morning, le Festival Django Reinhardt de Samois-sur Seine, le Duc des Lombards, sans oublier sa participation au théâtre des Champs Elysées dans le spectacle « Django 100 » aux côtés d’Angelo Debarre, Boulou et Elios FERRE, Romane et Rocky Gresset. Il participe aussi à l’album « Selmer 607 » vol. 2, aux côtés de son frère Richard Manetti, interprète-compositeur.

L'année 2011 marque son entrée dans deux des plus prestigieux festivals de Jazz : Jazz à Vienne et Jazz à Juan. En effet, le 1er juillet 2011, il s'est produit avec son groupe aux côtés de Nicolas Grupp et Vivien Aubé au Tremplin Jazz de Vienne, faisant ainsi partie des 12 heureux finalistes de ce concert Jazz. Le 24 juillet 2011, Pierre Manetti se produit à la Petite Pinède de Juan-les-Pins, au Off de Jazz à Juan avec Lévis Reinhardt et Vivien Aubé.

En juin 2012, Pierre Manetti est invité au Festival Jazz de Moscou avec son quartet, où il remporte un vif et franc succès ! Il n’en finit pas de nous surprendre à tout juste 23 ans !

RICHARD MANETTI

Richard Manetti commence la guitare à dix ans et côtoie rapidement les grandes scènes nationales. Il passe son enfance entouré de manouches et s’imprègne du son magique de Django. Parmi eux, David Reinhardt avec lequel il grandit et joue... Il a partagé la scène avec Didier Lockwood, Stochelo Rosenberg ou les frères Ferré…

Du Festival Django Reinhardt de Samois-sur-Seine au Festival Jazz IN d’Antibes Juan-les-Pins, en passant par le Sunset, la Cigale, Le New Morning, le festival de Nashville, le Django Festival de San Francisco et Seattle , le Châtelet pour l'hommage à Django en janvier 2010, ou encore les Django d’Or 2011, les Folies Bergères, le Brésil, Londres ou encore le Festival de Guitare de Patrimonio, Richard Manetti se révèle un artiste complet et généreux. Il joue avec des formations très diverses (groupes manouche, jazz bebop, jazz fusion…).

Plusieurs contributions d’albums dont « Père & Fils » avec Romane en 2007 ou encore les deux volumes « Selmer 607 » en 2008 et 2010, ont dévoilé un artiste créatif et novateur dont les compositions flirtent entre tradition et modernité ! En février 2012, un premier album en leader : « Why Note » (Label Bleu) - un album fait de 100% de compos dans un répertoire jazz, funk, fusion et latino avec touches rock. Elu « Talent Jazz du Fonds d’Action Sacem » (après Ibrahim Maalouf, Thomas Enhco, Emile Parisien…). Cette reconnaissance par cette institution gratifie l’artiste de son travail, surtout en matière de compositions originales.

En 2013, il rejoint le nouveau plateau de son père Romane, aux côtés de son frère cadet Pierre Manetti : « Guitar Family Connection », un concept familial où la personnalité musicale de chacun est mise en exergue dans un répertoire fait de standards de comédies musicales ou encore de compositions. Connexion d'une famille de trois guitaristes pour parvenir à une unité si forte qu'on croirait entendre un guitariste à 6 bras !

En 2014, nouvel album sous son nom : « Groove Story ». De nouvelles recherches sonores sont explorées, de nouveaux climats, pour nous offrir une nouvelle palette différente mais pourtant bien dans la continuité du précédent opus « Why Note » (Label Bleu, 2012) qui dévoilait son talent à part entière. Un album loin du manouche faisant la part belle au jazz, au funk et même à la fusion.

A 29 ans, Richard Manetti est de ces musiciens dont on dit qu’ils ne ressemblent à personne. Il exprime par sa musique les valeurs qu’on lui a transmises. Il a su ajouter sa touche personnelle et moderne à son héritage. Son univers se situe quelque part entre le jazz, le swing, le latino et la fusion.

HADRIEN REMY

Après plusieurs années de violon et de piano, Hadrien choisit la guitare comme instrument de prédilection. Il poursuit des études de jazz au conservatoire du 17eme à Paris puis au conservatoire à rayonnement régional de Paris (CRR), D’où il sort diplômé en 2014.

Il enseigne depuis 2010 à l’école du spectacle musical (ESM) et depuis 2013 à la Swing Romane Academie. Il se produit sur scène dans diverses formations jazz, jazz manouche et pop depuis 2009. Il joue aux cotés de Sarah Lancman, David Adom, ou encore Rember Duharte.

Il est co-fondateur des groupes Sweet Swing Trio, Projet Solstice et June and the Jones. Au sein de ces formations, il est amené à se produire au Studio de l’Ermitage, à la Belleviloise, au Petit Journal Montparnasse, au Grand Rex. Il est également compositeur (membre de la SACEM) et arrangeur.