Logo Swing Romane Académie Accueil

SWING ROMANE ACADEMIE

Ecole des musiques Actuelles

Formations Professionnelles

Formation professionnelle aux métiers de la musique

Notre académie est leader dans sa spécialité, plus particulièrement pour les guitaristes, les violonistes jazz, les chanteurs, les bassistes et contrebassistes, les accordéonistes, qui souhaitent acquérir une solide formation professionnelle.

La SRA transmet la musique à ceux qui veulent se diriger vers une carrière d’artiste ou tous les dérivés de l’environnement musical.

La particularité de notre enseignement réside dans ces trois aspects : Celui d’ENTENDRE, de CHANTER et de RESTITUER. Comprendre que tout ce que nous jouons sur notre instrument est une projection de la voix, de ce que nous chantons, et de ce fait de ce que nous imaginons.  Cette vision particulière est mise en pratique depuis trente ans par Romane.

Notre école propose des cursus de perfectionnements ou diplômants avec pour certain en fin d’année, le titre de Musicien Interprète des Musiques Actuelles : Le MIMA.

En outre toutes sortes de cours sont proposés pour les chanteurs, les violonistes, les contrebassistes, ainsi que tous les styles de guitare jazz, swing, bop etc

Depuis 2017, notre vocation s'élargit par l'ouverture de nouvelles classes guitares et basses aux influences fingerpicking, rock/blues et heavy metal. Deux classes de chants verront le jour, une orientée jazz, et l'autre un choeur polyphonique orienté chanson française et variétés internationales. Une classe d'accordéon viendra compléter le tout.

Membre de la Fédération Nationale des Ecoles d’Influence Jazz et Musiques Actuelles (FNEIJMA), conventionnée avec l’état Français. La FNEIJMA fédère plus d’une trentaine d’écoles et lieux de formations installés sur le territoire national et de l’Outre-Mer.

Elle permet et propose à chacune des écoles, dont la Swing Romane Académie, de présenter ses élèves pour valider un diplôme de niveau IV, le MIMA : Musicien Interprète des Musiques Actuelles. Une fonction de référence pour contribuer aux critères d’éligibilités des actions de formation des musiciens.

L’apprentissage de ces instruments se fait grâce à de nombreux formateurs, pour la plupart des professionnels en activité. (Intermittents du spectacle) La démarche pédagogique se veut innovante car elle se nourrit de la personnalité de chaque élève afin de susciter l’envie de jouer ensemble et le plaisir de partager. La convivialité et l’enrichissement, le respect et l’écoute des autres permettront d’apprendre la pratique instrumentale, le chant et le sens rythmique.

 

LE MIMA : Pourquoi ?

LES OBJECTIFS

Cette formation a pour but de répondre à votre projet professionnel, d’étudier et progresser dans l’art que vous souhaitez développer, avec en ligne de mire celui de vous rendre autonome et créatif sur votre instrument, vous donner l’envie de jouer, de partager ensemble, et donc tous les chanteurs et instrumentistes en devenir
sont concernés.

QUEL EST L'INTERET DU DIPLOME ?

Délivré par la FNEIJMA (Fédération Nationale des écoles d¹Influences Jazz et Musiques actuelles) fédération des écoles et centres de formation d'artistes des musiques actuelles, le titre de musicien interprète des musiques actuelles est enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) depuis février 2008. Il confère le premier échelon d'artiste professionnel de la musique au  niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation (1969) selon l'Arrêté Ministériel du 6 février 2008 paru au journal Officiel de la République Française le 21 février 2008, et renouvelé selon l'Arrêté Ministériel du 24 mai 2013 paru au journal Officiel de la République Française le 16 juin 2013.

Compte tenu qu’il s’agit de musiques actuelles, il ne semble pas y avoir les facteurs nécessaires pour devenir «artiste». Il est évident que dans les musiques actuelles on ne recrute pas sur un diplôme mais sur le talent. Ce dernier se développe au fil du temps, se travaille, alors peut-être que oui !? Le MIMA est une étape dans cette direction mais cela ne semble pas être son intérêt principal.

A contrario le MIMA est essentiel pour exercer certain métier, entre autre celui de professeur. Les musiciens qui prétendent à exercer une carrière d’artiste ne peuvent malheureusement pas tous espérer le devenir, et donc seul une poignée d’entre eux seront élus grâce à leur talent, leur compétence technique voir leur génie. Pour autant les autres peuvent se diriger vers des voies différentes tel que l’accompagnement de variétés, ou de danse, ils peuvent aussi se diriger vers la composition, là aussi différents axes sont possibles comme la chanson, la musique  de film, ou ce que l’on appelle communément l’illustration sonore.

FORMATEUR ?

Le métier qui nous intéresse donc et qui justifie le titre MIMA est celui de formateur, ou professeur. Notre rôle dans ce cadre est primordial car il s’agit de l’avenir de nos enfants. Il sera aussi celui de repérer les stagiaires qui semblent avoir cette fibre particulière appelée : Transmission. Dans ce cas nous les inviterons progressivement à développer cette qualité et petit-à-petit prendre leur place au sein de notre école, ou d’une autre !

LES FORMULES

(Tous les cours sont collectifs)

(Cette documentation n'est pas contractuelle, elle peut être modifiée pour des raisons pédagogiques)

FORMATION VISION : 2772 euros.

Une formation de 240 heures par an, dans le cadre d'une remise à niveau, constituée de :

  • 8h/semaine
  • Pratique instrumentale ou chant : 180h/an
  • Harmonie : 60h/an

FORMATION VISION PRO : 3969 euros.

Une formation de 420 heures par an, dans le cadre d'un perfectionnement, constituée de :

  • 14h/semaine
  • Pratique instrumentale ou chant : 180h/an
  • Harmonie : 60h/an
  • Rythme : 60h/an
  • Solfège : 30h/an
  • Travaux pratiques : 90h/an

FORMATION VISION PRO ET PREPARATION AU MIMA : 5166 euros

Une formation de 600 heures par an, dans le cadre d'une qualification, constituée de :

  • 20h/semaine
  • Pratique instrumentale ou chant : 180h/an
  • Harmonie : 60h/an
  • Rythme : 60h/an
  • Solfège : 30h/an
  • Lecture chantée : 30h/an
  • Histoire de la musique : 30h/an
  • Relevé instrumental : 30h/an
  • Atelier dirigé : 60h/an
  • Travaux pratiques : 90h/an
  • Environnement socio-professionnel : 30h/an

FORMATION PROFESSIONNELLE MIMA - FONGECIF : 8118 euros.

Une formation de 990 heures par an, dans le cadre d'une qualification et/ou d'une reconversion, constituée de :

  • 33h/semaine
  • Pratique instrumentale ou chant : 180h/an
  • Harmonie : 60h/an
  • Rythme : 60h/an
  • Solfège : 60h/an
  • Lecture chantée : 60h/an
  • Histoire de la musique : 60h/an
  • Relevé instrumental : 60h/an
  • Atelier dirigé : 60h/an
  • Travaux pratiques : 180h/an
  • Environnement socio-professionnel : 60h/an
  • Master-Class : 60h/an
  • Jam session : 90h/an